Lila Marand

Ostéopathe D.O

Prendre RDV

06 78 45 82 07

Qu'est-ce que l'ostéopathie ?

L’ostéopathie est une thérapie manuelle qui s’emploie à déterminer et à traiter les restrictions de mobilité qui peuvent affecter l’ensemble des structures composant le corps humain.

I’ ostéopathie a pour but de soulager grâce à des manipulations.

Toute perte de mobilité des articulations, des muscles, des ligaments ou des viscères peut provoquer un déséquilibre de l’état de santé. L’ostéopathie est fondée sur la capacité du corps à s’autoéquilibrer et sur une connaissance approfondie de l’anatomie.

L’ostéopathie repose sur quatre concepts originaux

la prise en compte de la globalité de l'individu;

le principe d'équilibre tissulaire, homéostasie.

Relation structure-fonction

Elle nécessite des compétences spécifiques, une connaissance approfondie du fonctionnement du corps humain et des interactions entre chacun de ses systèmes.

Après un interrogatoire appelé anamnèse et un examen approfondi des bilans et examens complémentaires du patient, l’ostéopathe va précisément déterminer les indications et contre-indications de sa thérapie.

Grâce à des tests palpatoires spécifiques, l’ostéopathe explore le corps à la recherche des zones qui présentent des restrictions de mouvement susceptibles d’altérer l’état de santé.
Les mains de l’ostéopathe vont chercher, trouver et réharmoniser l’ensemble des structures perturbées dans leur mobilité.

Déroulement d’une séance

• 1er temps : l’anamnèse

 

C’est un interrogatoire détaillé afin d’appréhender le mieux possible le motif de consultation du patient.


Elle permet dans un premier temps de mieux connaître le patient ( profession, activité sportive, habitude de vie), de bien comprendre la douleur (où ? Quand ? Comment ?...)


Dans un deuxième temps elle permet d'établir un éventuel diagnostic d'exclusion, c'est à dire un diagnostic nécessitant une prise en charge médicale prioritaire ou d’urgence.


Et enfin elle permet d'établir une première hypothèse sur la cause primaire de la douleur, cette hypothèse sera alors confirmée ou infirmée par les tests qui suivent.

 

• 2ème temps :​ les tests

 

Grâce à ces 2 temps, l’ostéopathe peut poser son diagnostic ostéopathique et établir son plan de traitement.

 

• 3ème temps : ​le traitement

 

Selon l'âge du patient, son état physique ainsi que la pathologie présentée, l'ostéopathe va choisir les techniques les plus appropriées.

 

Une séance dure aux alentours de 45 minutes.

L’ostéopathie et le travail

L’ostéopathie pour tous les métiers

Maçon, agriculteur, vendeur, ouvrier de l’électronique, cuisinier, technicien de surface, etc. peuvent être tous sujets à des TMS. Fatigue oculaire, maux de tête, mal de dos, raideur du cou et des épaules, fourmillements dans les doigts, sont les principales pathologies liées au travail sur lesquelles l’ostéopathie peut agir.

Rôle de l’ostéopathe : éviter l’apparition des Trubles Musculo Squeletiques (TMS).

Les TMS sont des affections péri articulaire touchant le tronc et les membres liées à une sollicitation excessive sur l’articulation ou la zone en question.

Les TMS touchent toutes les professions, quel que soit le secteur d’activité, et représentent plus de 80% des maladies professionnelles actuellement reconnues.

Un traitement pour tous les secteurs d’activités

L’ostéopathie intéresse toutes les professions. Pour exemple :

L’ostéopathie et emploi de bureau

Rester plus de sept heures devant un ordinateur fait apparaître certains troubles : engourdissements, sensations de brûlure ou fourmillements, faiblesses musculaires, douleurs, palpitations, enflures, sensations de raideur, d'ankylose.

L’ostéopathie dans le secteur du bâtiment

Dans le Bâtiment et Travaux publics, les épaules et le dos sont très sollicités entraînant les pathologies suivantes : sciatique, tendinite de la coiffe des rotateurs, bursite, épicondylite, syndrome du canal carpien, tendinite du tendon d’Achille.

L’ostéopathie dans le secteur agricole

Dans ce secteur, les TMS représentent 95% des maladies professionnelles. Affections périarticulaires, du rachis lombaire, problèmes respiratoires de mécanisme allergique, lésions chroniques de ménisque.

Le stress

Un salarié sur cinq déclare souffrir de troubles de santé liés au stress au travail (Source INRS). Le stress provient des agressions extérieures que subit l’organisme : bruit, surmenage, pression, conflits… Il provoque des modifications dans le corps comme système de défense.

Le stress se manifeste sur trois niveaux :

augmentation du taux d’adrénaline, qui permet à l’organisme de réagir rapidement (augmentation rythme cardiaque, respiration plus rapide)

augmentation du taux de cortisol qui a un rôle d’anti-inflammatoire. Si à cette étape l’organisme réussi à lutter contre le stress, le corps pourra revenir à la normal. Dans le cas contraire, le stress devient chronique et le dernier niveau se met en place.

au troisième niveau, le système nerveux, trop sollicité, prend le dessus sur la gestion de nos réserves d’énergie. C’est à ce moment là que les troubles apparaissent. Attention à ce que le stress ne contribue pas à l’installation de maladies chroniques voire dégénératives (tumeurs, maladies auto-immunes, hypertension…).

Les symptômes dus à un état de stress chronique sont :

douleurs musculaires et articulaires,

maux de tête, troubles du sommeil,

troubles de l’appétit et de la digestion,

sueurs inhabituelles,

mal de dos,

nervosité,

palpitations.

L’ostéopathie propose une réponse thérapeutique pour les patients souffrant des symptômes dus au stress comme les palpitations, l’angoisse, les douleurs musculaires, les maux de tête. Le rééquilibre du corps peut être obtenue de différentes manières :

une action cranio-sacrée ciblant le système nerveux qui gère nos réserves d’énergie et régule l’hyperactivité musculaire,

une action viscérale, pour le relâchement des structures environnantes des viscères,

une action tissulaire ou respiratoire, via le travail du diaphragme ostéo-articulaire, pour le soulagement des tensions musculaires accumulées.

L’ostéopathie à tout âge de la vie

L’ostéopathe choisit la technique la plus adaptée pour chaque patient, en fonction de son âge et de sa morphologie et de la zone du corps à corriger. Il peut traiter le nourrisson, l’enfant, l’adulte comme la personne âgée, ou en situation de handicap.

L’ostéopathie intéresse tous les grands systèmes du corps

le système locomoteur : entorses, tendinites, lombalgies, dorsalgies, costalgies, cervicalgies, périarthrites, douleurs articulaires, scolioses, pubalgies, douleurs coccygiennes, douleurs maxillaires.

le système neurologique : névralgies cervico-brachiales, intercostales, faciales, d’Arnold, cruralgies, sciatiques…

le système cardio-vasculaire : troubles circulatoires des membres inférieurs, problème de retour veineux, hémorroïdes, palpitations, oppressions…

le système digestif : ballonnements, hernie hiatale, flatulences, troubles hépatobiliaires, colites, constipation, diarrhée, ptôse d’organes, digestion difficile, gastrites, acidité gastrique…

le système O.R.L. et pulmonaire : otites, rhinites, sinusites, vertiges, bourdonnements, céphalées, migraines, bronchites, asthme, bronchiolites…

le système neuro-végétatif : états dépressifs, d’hyper nervosité, anxiété, stress, troubles du sommeil, spasmophilie…

les séquelles de traumatismes : fractures, entorses, chutes, accidents de voiture.

Des traumatismes, physiques ou émotionnels, anciens ou passés inaperçus sont susceptibles de provoquer des séquelles douloureuses même plusieurs années après.

Même sans douleur ou raison particulière il est possible de venir faire des bilans une fois par an chez son ostéopathe dans une démarche de prévention.

La Législation

En France, l'ostéopathie ne bénéficiait jusqu'à très récemment d'aucun statut officiel, contrairement aux autres pays européens. Depuis l'article 75 de la loi n°2002-303 du 4 Mars 2002 relativeaux droits des malades et à la qualité du système de santé, le Diplôme d'Ostéopathie (D.O.) est officiellement reconnu en France.

 

Les décrets d'application qui encadrent cette nouvelle profession sont parus le 25 Mars 2007. Ils définissent les actes ostéopathiques autorisés ainsi que la formation pédagogique minimum nécessaire à l'obtention du diplôme en ostéopathie.

L'ostéopathie a été reconnue comme pratique médicale mais n'est toujours pas pour autant remboursée par la Sécurité sociale. Sachez que de plus en plus de mutuelles participent au remboursement total ou partiel de vos consultations ostéopathiques.

Mon parcours

Lila Marand Ostéopathe D.O
lilamarand@hotmail.com

Cabinet : 8 rue des wallons 75013 Paris 06 78 45 82 07 ostéopathelilamarand.com

 

Expériences professionnelles

 

Actuellement et depuis 2014 ostéopathe DO en cabinet et à domicile
→ pratique des techniques structurelles, fonctionnelles, fascias, crânien, viscérales, énergie musculaire, posturologie. Prise en charges des nourrissons, adultes, femmes enceintes, sportifs, personnes en situation de handicaps.

 Actuellement et depuis 2015 ostéopathe à l’IME Cour de Venise /

Association Autisme 75, prises en charge hebdomadaires.

 

Actuellement et depuis 2016 ostéopathe au SESSAD Les Comètes Créteil / Autisme 75 prises en charge hebdomadaires.

 

Anime des formations sur le thème : Eviter les Troubles musculo-squelettiques en au travail. ( milieu hospitalier / entreprise / institution).

 

Actuellement directrice d’un centre de loisir spécialisé pour enfants autiste « Le P’tit Club » 75003.

 

2012-2015 consultations autonomes au Centre Ostéopathique des Halles.

Actuellement et depuis 2018 consultation à la maison médicale Jeanne Garnier paris 15.

 

Formations

 

2010-2015 Formation en 5 ans à l’Institut Dauphine d’Ostéopathie 75005 Paris.

D.O obtenue en 2015 Mémoire -> « comment utiliser et adapter les aides à la communication diagnostiques déjà existantes dans l’anamnèse d’une consultation ostéopathique pour l’enfant autiste ».

2019 Urgences pédiatriques et Collaboration Interprofessionnelle en ostéopathie.

 

 

Stages

 

2011- 2016 stages en cabinet d'ostéopathie libérale.
2013-2014 stage sportif ostéopathe pour la FAC paris Dauphine. 2013 stages sportifs IDO ostéopathe pour le stade Charlety /

 

Compétences

 

Makaton pratiqué de temps en temps.

 

PECS utilisé.

Les différentes techniques utilisées

• La manipulation articulaire :

 

Ce sont des techniques dites à haute vélocité basse amplitude (HvBa). L’objectif va être de redonner de l’amplitude à une articulation en la travaillant dans de petites amplitude et de manière rapide.

 

• Les techniques fasciales :

 

Ce sont des techniques très douces, très subtiles perméttant une rééquilibration des tensions fasciales. Les fascias comprenant toutes les aponévroses entourant chaque muscle, chaque articulation où chaque organe. Ces techniques contrairement aux techniques structurelles comme la manipulation articulaire vont dans le sens de la lésion et non dans le sens inverse.

 

• Les techniques viscérales :

 

Les organes dépendent comme tous les autres tissus d'une bonne vascularisation, d'un bon drainage et d'une innervation correcte. Ces composantes sont influencées par la mobilité et par la motilité des organes et des tissus environnants, notamment par celles des bandelettes des fascias qui fixent les organes au niveau de l'appareil locomoteur. Ces techniques permettent d'examiner et de traiter les limitations de mobilité et de motilité des organes ainsi que de leurs fascias.

 

• Les techniques crânio- sacrées :

 

Il s'agit ici d'une méthode de diagnostic et de traitement de dysfonction au niveau de l'ensemble du corps, mais notamment au niveau du crâne avec ses structures osseuses membraneuses et vasculaires. La palpation fine des « mouvements inhérents » des os, des membranes et des fascias permet l'estimation de la liberté de mobilité et des effets exercés sur les nerfs crâniens et sur d'autres fonctions. Les techniques majoritairement indirects permettent de résoudre les limitations de la mobilité de ces tissus et favorisent une bonne vascularisation, une bonne innervation, un drainage sanguin et lymphatique satisfaisant.

 

• La mobilisation articulaire :

 

Le but de la mobilisation est le rétablissement de la liberté des mouvements d'une articulation, en répétant des mouvements lents. L'effet physiologique constaté est une amélioration de la perfusion vasculaire par le biais du système vasomoteur, une reprogrammation des propriocepteurs de l'articulation et un drainage des métabolites au cours des processus inflammatoires. Elle peut être employée lors des limitations de mobilité des articulations et peut dans la plupart des cas être utilisée sans contre-indication.

Présentation

RDV/Tarifs

Contact